Nous irons à Valparaiso… lala la lala

Vendredi 13 septembre, Le père de Naira nous ramène à la gare routière… encore vraiment trop sympa, en plus il est encore tôt. Nous montons dans notre bus et en route pour la traversée des Andes. Nous avons pris des places à l’avant car on nous a dit que le paysage est spectaculaire… et on confirme, malgré le mauvais temps qui persiste ! On remonte de grandes vallées et on passe au pied de l’Aconcagua, le toit des Amériques !! Passage à la frontière et 12ème et dernier tampon argentin dans le passeport !! Enfin ! Nous voilà donc de retour au Chili ! Nous le traversons très vite : dans la largeur, c’est facile ! Nous arrivons donc dans le port mythique de Valparaiso dans l’après-midi. Nous prenons des nouvelles de notre hôte sur internet et une fois ses coordonnées récupérées, nous filons en bus vers sa collocation. C’est une maison très chouette sur une des nombreuses collines de Valparaiso. Un peu branli-branlante mais très charmante ! Tout à fait dans le style de cette ville portuaire et très bohème !! Nous rencontrons donc Jorge et sa copine Klari puis Jerson et un peu plus tard Mauro (et son pull John Deer !) et Freddy. Ils sont donc 5 en colloc’ dans ce super appart’ mais ils hébergent régulièrement des Couchsurfers (ils ont presque tous un compte !). En plus de nous, il y a une Chinoise qui s’appelle Pan (son nom fait marrer tout le monde !) qui est là depuis une semaine ! Elle est super sympa et fait aussi un tour du monde mais toute seule et pendant au moins 2 ans !! Impressionnante ! Ca fait 6 mois qu’elle est en Amérique du Sud mais elle ne parle toujours rien d’Espagnol… mais elle se débrouille ! Trop marrante. Nous mangerons tous ensemble les fameux choripans chiliens avec les saucisses du père de Klari : excellent ! Dans la soirée, 2 amis de Jerson nous rejoignent (une chilienne et son copain allemand) et on se tassera donc à 5 dans le salon : une vraie auberge espagnole ici ! Super ambiance !

Samedi 14 septembre, Première journée à Valparaiso nous prenons un peu notre temps ce matin puis partons explorer cette ville si mythique. Il faut d’abord descendre dans la ville, là nous explorons tout d’abord le port, puis le marché de poisson, quelques places et c’est ensuite que nous remontons à pied le cerro Conception et le cerro Alegre. Ces cerros sont très bohèmes et semblent être habités par de nombreux artistes. Il y a des fresques partout qui sont réellement magnifiques et des points de vue sur la ville et son énorme port : splendide… On se sent vraiment bien ici avec le soleil qui nous réchauffe enfin ! Petit tour au musée des beaux arts qui plaît beaucoup à Amélie, puis nous prenons un bus local qui nous permet de faire un tour sur les hauteurs de Valparaiso et descendons au hasard. Celui-ci fait d’ailleurs bien les choses car nous voilà devant l’une des maisons de Pablo Neruda. Ni une ni deux, on la visite, elle est très belle, bien décoré, en hauteur avec des superbes vues sur l’océan et toujours ce fameux port qui devait bien être différent à l’époque. Nous continuons notre chemin et descendons dans la ville toujours en visitant. Nous arrivons jusqu’à la ville basse et retournons voir de plus près le port industriel. Là, nous voyons sans cesse les containers transportés par des grues immenses, infatigables déchargeant et chargeant les bateaux à toute heure du jour et de la nuit. La journée se termine par une montée au cerro de nos hôtes par un des fameux funiculaires et par une soirée pâtes à la bolognaise pour tout le monde faites par Etienne et fondant au chocolat par Amélie (avec du chocolat acheté au boulanger du coin !) !

Dimanche 15 septembre, Journée tranquille, Réveil tranquille ! Nous préparons nos affaires et partons refaire un tour en ville avec Pan dans le but d’aller acheter nos billets de bus pour Santiago. En fait il est censé y avoir des bus pour Santiago toutes les 15 min mais c’est la Fiesta Patria qui commence (jour de l’indépendance célébré toute la semaine) alors Amélie a peur que cela soit compliqué d’acheter des places… On s’achète quelques avocats dans la rue pour nos sandwichs et des trucs frits spécialités du Chili pour le midi. Nous remontons chez nos hôtes leur faire un bisou, nous préparer et repartir pour une petite balade à pied sur un autre cerro nous conduisant à nouveau vers la station de bus et d’autres points de vue sur la ville et le port. Il fait encore beau aujourd’hui c’est cool. En réalité il n’y a avait pas vraiment d’inquiétude à avoir avec les bus vers Santiago car pour la Fiesta Patria il semble que les gens préfèrent plutôt aller vers leur famille en dehors de Santiago que l’inverse. Notre bus n’est pas du tout rempli. Après 2 heures de trajet nous voilà vers 20h à Santiago. Grâce aux parfaites explications de notre nouvel hôte nous trouvons sa maison. Il habite prêt de la station de bus et non loin du cœur palpitant de la ville. C’est une vieille maison famille où il fait plus froid dedans que dehors mais il y a de la place pour dormir alors c’est l’essentiel. Il s’appelle Alfredo, c’est un fana de vélo ! Il en a 4 dans sa maison, et va au boulot avec bien sur ! Nous rencontrons sa copine qui est Brésilienne mais arrivé ici depuis 10 ans déjà, elle parle super bien espagnol avec un mignon p’tit accent ! Alfredo nous emmène visiter un peu la ville mais il y a peu d’ambiance car tout le monde est parti comme nous le disions plus haut. Ainsi après avoir pris une p’tite bière nous revenons à la maison et tombons de sommeil. Il faut dire qu’avec les Chiliens (comme les Argentins) on ne se couche pas tôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *