Goa ou quelques jours de répits à la mode occidentale !

Mercredi 26 février, Quand il a fallu faire un choix pour savoir si on venait ou non à Goa, Amélie a dit « on y va comme ça on pourra s’acheter des souvenirs » et en plus le côté portugais en Inde ça doit être sympa! Du coup aujourd’hui c’est séance shopping toute la journée! Il y a un grand marche réputé pour les touristes au bord de la plage à Arjuna. Tout d’abord démarrage de la journée par un bon petit déjeuner dans un bouiboui où on avait visiter les chambres mais que l’on avait pas pris car il n’y avait pas internet. On se fait du pain de mie grillé avec des œufs au plat c’est trop bien!!! Puis on chercher une laverie. On se fait raqueter dans une alors on change d’endroit. On peut récupérer le linge ce soir, c’est nickel on a le temps de passer une bonne journée. On loue un scooter sur la place du vieux quartier de Panaji et c’est parti! Nous découvrons en route de super beaux petits villages, maisons, églises,… Nous croisons des magasins de vente de carrelage type Azuléjos comme au Brésil! C’est aussi très vert car il y a de la végétation partout. Nous arrivons au marché. Nous garons notre scooter sur un énorme parking fait exprès pour. Puis nous partons arpenter les ruelles infinies de ce marché qui tient ses promesses! Amélie à les yeux qui brillent, elle va pouvoir acheter plein de souvenir et faire plein de souvenir! C’est le paradis du souvenir! A l’origine ce marché à été créé par les blancs babos des années 60 lorsqu’ils étaient amenés à vendre leur matos ou fringues venus d’ailleurs quand le sou venait à manquer! On pouvait y trouver des articles collectors, de vieilles radios… De temps à autre nous croisons une vache peinte qui meugle, elle est traînée par un monsieur qui semble habillé en habit traditionnel, mais de quoi…!! Est-il là pour appâter les touristes et réclamer un peu d’argent? C’est l’attraction! On trouve encore quelques irréductibles blancs qui semblent d’un autre âge et qui vendent des objets type brocante. Goa est vraiment un endroit incroyable et bien indifférent de l’Inde que nous avons pu voir… De notre côté aujourd’hui nous sommes au summum de la nego! On finira avec : 3 éléphants peints, 3 éléphants en bois, 10 statuettes ganesh, 10 éléphants en tissu, 2 petits éléphants peints, 2 gros ganesh, 1 tunique, 1 pantalon, 1 t-shirt… Et encore bien d’autres choses qu’on a sûrement oublié! Au milieu de ces achats compulsifs nous faisons une pause pour aller se baigner. La plage est plutôt belle, de beaux rouleaux voir dangereux, il ne faut surtout pas essayer de nager sinon on pourrait se faire emporter. On va à l’eau à tour de rôle pour éviter de se faire piquer les souvenirs! L’eau est vraiment trop bonne. Par contre sur la plage il y a des espèces de bars discothèques aménagés à la v´la comme j’te pousse par les indiens. Ils diffusent de la techno pas très cool pour l’ambiance de la plage! Sur la plage des blanches traînent en copine et en string… C’est le coin rêvé pour que les indiens viennent les mater… Ça craint… Nous revenons dans notre marché et trouvons cette fois les irréductibles babos, ils ont la 50aine ou la 60aine! C’est marrant à voir! Nous reprenons notre scooter mais on nous a siphonné… On est dégouté. On le dit à la dame qui était censé garder le parking mais bien sur elle s’en fou et dit que c’est pas possible!!! Nous n’irons pas où elle dit d’aller remettre de l’essence mais un peu plus loin à un type qu’on espère plus honnête. Nous prenons la route vers Vagator où nos trouvons une nouvelle plage superbe, encaissées derrière des collines, c’est magnifique. Il faut descendre des marches pendant de bons mètres et une fois en bas la plage s’étale devant nous sur des kilomètres, c’est splendides. Nous apercevons un fort au loin. Étienne se baigne à nouveau. Nous reprendrons le scooter direction Chapora pour aller jeter un coup d’œil au fort. Amélie est trop fatiguée pour escalader jusqu’au fort et surtout on est chargé. On peut pas laisser nos souvenirs pour les trainards… On reprend la route vers Madosa et prendrons des chemins de traverses. La route monte et descend régulièrement. Les paysages sont très beaux, on croise des églises au milieu de champs c’est tes beau… On remet de l’essence une fois revenu dans des zones plus urbaines et repartons vers Panaji. La Route n’est pas terrible, très urbaine et polluée. Il y a quelques champs sur les côtés avec des gens courbés qui y travaillent avec de beaux chapeaux, de belles maisons coloniales… De retour à Panaji nous remarquons cette fois les belles décorations mises en place pour Mardi Gras! Et oui c’est comme au Brésil, c’est sacré! On voit que la ville est très riche pour avoir mis ça en place! On se rend compte malheureusement que le carnaval aura lieu du 28 au 4 mars et ça tombe pas du tout dans notre agenda. Ça doit être une sacré fête! Dommage… Nous rendons le scooter et retrouvons les français qui partent ce soir en bus pour Hampi. On partage quelques instants en leur expliquant notre voyage… Peut être les verrons nous a Hampi! Nous récupérons notre lessive, rentrons à l’hôtel pour une bonne douche puis installons tous nos éléphants sur une table pour faire une photo! Nous avons Nicole sur Skype qui nous raconte leur péripétie de budget pour rentrer en France, on se marre bien, on lui montre nos éléphants, on est trop content! L’heure tardive arrivant filons dans un resto pour goûter aux traditions culinaires Goanaises! Le serveur est un peu impatient mais le resto super sympa et en plus il y a des petits pains comme en France! Ça fait du bien! Il s’appelle « viva Panaji » recommandé par tous les guides. Après ça nous nous écroulons dans notre lit!

Jeudi 27 février, Aujourd’hui c’est objectif trouver un moyen de transport pour Hampi. On se lève tôt car l’idée première de la journée c’est de tenter de prendre le train. Les guichets ouvrent très tôt et il faut y être dans les premiers pour être sur d’avoir une place. Et en plus c’est pas sur! On prend un billet pour faire la queue qui coûte 10 roupies, on est 27ème! On attend 8:30 pour passer… On nous dit qu’il n’y a plus de place. On réfléchi… On laisse passer des gens… Puis on reprend un ticket à 10 roupies car quelqu’un nous dit que l’on peut découper le trajet en 2 morceaux et que peut être on aurait de la place et ça coûterait juste un peu plus cher… Bon! Ok… On essaie de faire Vasco de Gama-Hubli et Hubli-Hospet mais la aussi ça ne marche pas… Bon en plus faut prendre un bus au départ et un bus à l’arrivée… D’habitude on peut prendre les places réservées aux touristes avec TAKTAL mais il faut attendre l’ouverture des guichets à 10:00… On réfléchi, on se promène dans la gare routière et on voit le guichet des bus gouvernementaux ouverts. Nous y allons et surprise, il y a ce soir un bus couchette vraiment pas cher pour Hampi depuis cette gare. C’est parfait! C’est ce que l’on veut! Nous achetons les billets, en plus ils sont pas chers !!! Nous filons donc à l’hôtel pour faire nos sacs car ce soir nous partons et qu’il faut libérer la chambre pour ne pas payer la nuit. Normalement c’est Check-out à 9:00 mais on s’arrange et ils ne font pas de problèmes, on libère à 9:30 et laissons les bagages dans le lobby! Nous sommes dégoulinants de sueurs! Aller c’est reparti pour la gare routière, cette fois nous prenons des billets pour aller visiter Old Goa! Quand nous arrivons là-bas il est tôt et il n’y a quasiment personne. Nous pouvons prendre toute possession des lieux et sentir l’ambiance de cette ville qui n’en est plus une… Nous visitons un premier site La Chapelle Ste Catherine avec ses vieilles pierres rouges, l’église St François d’assise, on zappe le musée d’archéologie, la Cathédrale Sé majestueuse,… L’arche du vice-roi, le porche du palais d’Adil Shah détruit par les portugais, l’église St Gaétan qui pue la chauve souris, on essaie de trouver les escaliers d’Albuquerque sans succès puis revenons un peu sur nos pas après avoir longés le bord d’un fleuve et vu quelques barques toutes rondes dans lesquelles les femmes pagayaient et les hommes se laissaient porter où pêchaient… Nous profitons du paysage de verdures, de palmiers, de cocotiers… Nous visitons ensuite le Kristu Kala Mandir Art Gallery surtout pour ses très belles peintures murales de l’époque de la construction du bâtiment… Nous filons ensuite à la basilique Bon Jesus, superbe, magnifique et puis allons au deuxième couvent et église St Jean puis le monastère St Augustin qui ne sont plus que des ruines. La jolie Église Notre-dame-du-rosaire et enfin le musée d’art chrétien dans les murs du couvent Ste Monique!!! Après tout ces saints et saintes nous allons manger une pastèque dans le jardin de Bon Jesus car il fait faim!!! Nous reprenons notre ballade direction Notre Dame du Mont pour admirer la magnifique vue sur Old Goa. Nous sommes seuls, c’est vraiment splendides. Quand nous redescendons, nous échappons de peu à la morsure de chiens et nous nous arrêtons dans un atelier de confection de pain. C’est pas une boulangerie, juste la production. On est pas censé acheter le pain. On rentre dans l’atelier et faisons connaissance avec les ouvriers, on prend des photos, on se marre, c’est cool! L’atelier est vraiment sympa, on nous montre le four à pain et on nous offre des petits pains vraiment trop bons. Ça nous complète notre repas, on est ravis! Nous constatons en revenons qu’Old Goa est noir de monde, c’est donc l’heure de repartir direction Panaji. Nous reprenons le bus et revenons dans cette petite ville vraiment très mignonne pour démarrer sa visite : le quartier Fontainhas, la rue natal, la chapelle St Sébastien, la fontaine qu’on ne trouve pas, les escaliers qui mènent sur la colline. On passe dans un quartier pauvre, où les gens somnolent, le temps semblent s’y êtes arrêté, les couleurs des maisons sont délavées. Bientôt ce n’est plus des maisons mais des cahutes perdus au milieu des palmiers. On croise des chiens gardiens pas très rassurant et puis hop on passe alors de l’autre côté et de la colline pour le quartier Alhinho, le temple Mahalaxmi et nous rencontrons des enfants qui font les fous-fous dans une ruelle surveillée par un Nandi sculpté sur un écusson bleu posé en haut d’une porte… L’hôtel Mayfair et ses carreaux en huîtres, on zigzag dans les rues pour atteindre le marché et ses belles fresques marrantes, allons au bords de l’eau, passons devant la bibliothèque et puis Azad Maiden Parc le grand jardin municipal ou le carnaval se prépare, l’église notre-dame-de l’immaculée conception (sublime) et son mariage, Jasma Masjid, le secrétariat, la statue de l’Abbe Faria… Et le stop final à l’hospedoria Venite pour une boisson rafraîchissante bien mérite. Nous retournons à l’hôtel prendre nos affaires. Nous surfons un peu sur le net avant de partir pour le bus. Celui-ci arrive à la gare routière à 19:30 comme prévu. Nous mettons nos sacs dedans en soute et partons à 20:00 pour Hampi en bus couchette. Ce bus est vraiment bien, on se plaint pas. On roule juste un peu trop dans les lits couchettes mais ça va le faire!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *