Udupi

Mardi 25 février, Joyeux anniversaire Esteban et Pauline! Nous nous réveillons à Udupi, nous partons direction le bouiboui d’hier soir pour un petit déjeuner bien sympa avec des super bons parotas! Puis nous préparons nos sacs pour le Check out de ce soir. Nous partons ensuite pour la pêche aux informations pour aller à Old Goa. Il y a des bus de nuit mais qui arrive trop tôt le matin. Il y a aussi des trains apparemment à 16h, plus tard on entendra même 15h! hôtel ne contredit pas toutes ces informations alors on tentera le train de 15h! L’hôtel nous renseigne sur comment aller au temple. C’est « wakable » c’est cool! Il nous explique le chemin et trouvons finalement un temple vraiment prisé et très important pour les indiens. Il y a un éléphant qui bénit les gens. Les parents poussent leurs enfants à se faire bénir par la trompe mais les enfants en ont peur! Il y a une vache qui meugle dans le temple et il y a même une étable! C’est fou! On n’en revient pas! Il y a plein de salle, ça s’enchaîne sans fin, on peut aller voir ce qu’il s’y passe. Les gens marchent très vite et prient en même temps. Il y a des salles très belles avec des piliers, des ambiances très sombres favorisés par le manque de lumière naturelle, les bougies et le matériaux du temple en pierre noires. Tout est plein d’huile, nos pieds nus ressortent tout poisseux! Il y a un cortège qui passe devant nous. Il doit certainement y avoir une sorte de moine très important avec eux mais bien sur on ne le connaît pas! Il y a partout des petits espaces dédiés aux divinités que l’on peut approcher et que l’on peut regarder à travers des barreaux, on observe tout. Pour déposer des offrandes aux divinités il faut donner les offrandes à un espèces de moines qui se charge de le faire. Sinon c’est interdit de le faire par soit même… Il y a des blancs qui semblent là depuis longtemps, habillés localement, et rasés. On essaye de comprendre ce qu’il se passe mais c’est pas évident, on ne comprend pas grand chose en fait! On comprend juste que c’est un temple important et qu’il y a beaucoup de ferveurs. Il y a des chars sculptés, des positions kamasutras et d’autres beaucoup moins intéressantes…! C’est drôle! Il y a des vendeurs de bijoux en or partout, (c’est surtout pour les indiens qui voyagent on dirait) on fait le tour d’une place où, les chars sont censés être tirés tout autour… Il y a quelques magasins de fripes mais rien de très intéressant pour nous alors on file à l’hôtel prendre nos bagages et acheter quelques trucs dans la rue pour manger ce midi. On demande à l’hôtel combien coûte un tuktuk pour aller à la gare et hop c’est parti. À la gare finalement il y a un train qui arrive dans 3 min pour Madgaon, Alors on a juste le temps d’acheter nos billets et de se poster sur les quais pour l’attendre. Il est 14h c’est trop bien on est en avance. On s’assoie en ordinaire et il y a de la place. Nous n’en avons pas pour très longtemps, 2h de train normalement. Nous arrivons à la gare après avoir traverser des paysages de backwaters et aperçu la mer au loin, c’était un super beau trajet. A la gare d’arrivée on ne comprend rien aux indications que l’on reçoit en échange de nos demandes… On veut aller à Panaji mais les trains n’y vont pas directement de toutes les façons. Donc soit on prend un train puis un bus, soit on arrive à trouver un bus local de la gare où nous sommes et on arrive à la bonne gare routière pour un bus pour Panaji. Finalement on tente la deuxième option, on avance vers la sortie de la gare et des tuktuk nous accostent pour des tarifs qui nous semblent exorbitants. On a bien fait de ne pas se faire emberlificoter car de suite on voit un bus arriver. On sait pas s’il va au bon endroit mais on y court et c’est la bonne direction. Le bus nous attendait. Quelle chance! Nous filons à travers une ville qui nous redonne le sourire, les bâtiments coloniaux colorés nous semblent familiers, l’ambiance est à l’occidentale ça fait du bien. Les gens sont coiffés et habiller différemment, on sent la richesse… Nous arrivons à la bonne gare routière et les bus pour Panaji (capitale de Old Goa) sont très bien organisés. En peu de temps nous trouvons un bus et montons dedans. On ne pensait pas atteindre Panaji si vite finalement… Tout s’est bien enchaîné. Le paysage vers Panaji est super beau et on a du mal à se faire à l’idée qu’on est plus vraiment en Inde!!! Nos bagages posent quelques problèmes de place mais ça passe! Arrivés a la gare routière de Panaji nous rencontrons des français qui comme nous cherchent quelques infos pour aller à Hampi. Ils sont en vacances alors ils ne font trop attention à leur budget et prennent des bus chers avec des agences de bus chères… On apprend que les trains sont full, mince… Pour notre budget les bus chers c’est pas possible alors on les laissera tomber sans être convaincus par les informations que l’on a pu dénicher. Normalement il y a un bus de nuit gouvernementale, on essayera de le trouver plus tard! Il se fait tard alors on laisse tomber car on est moins pressés qu’eux pour se rendre à Hampi. On file dans le vieux Panaji. Nous cherchons pendant longtemps un hôtel du routard sans le trouver. Comme nous voulons internet et que nous sommes épuisés nous nous laissons tenter par un hôtel un peu cher mais qui nous permettra de rentrer en contact avec les parents et travailler sur le blog. Nous apprenons que Nicole et Luc sont bien rentrés, nous prenons une bonne douche et Nous sortons trouver quelques trucs à manger et puis se coucher pas trop tard car les transports ça use! On trouve un bouiboui vraiment sympa, on se gave pour pas cher. Il y a plein de gens ici et des indiens de tous niveau social on dirait. On les observe et ça nous fait marrer car les gens ressemblent vraiment à des portugais pour certains un peu bronzés et sinon ils parlent juste indiens quoi!! Le serveur nous incite à ne pas trop commander et à partager! C’est trop drôle! Nous repartons vers l’hôtel, enchantés, la ville est vraiment belle de nuit, on croise les français, ils partent en bus de nuit demain et dormiront ce soir dans un hôtel pourri…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *