De retour vers l’Atlantique au Brésil

Helli Hello todos !

Nous revoilà après quelques longues heures de bus en direction de la côte Est du Brésil. En effet, de Bonito nous nous sommes réveillés à 3h00 du matin et sommes montés en voiture et avons roulés pendant 4h30 environ. Arrivés à Campo Grande nous avons pris un bus pour Belo Horizonte et avons roulé pendant 24 heures ! Enfin à Belo Horizonte nous avons repris un bus pour rejoindre Ouro Preto située à 2 heures de route de Belo Horizonte ! Ouf ! Nous sommes restés ici pendant 1 journée et demie et avons découvert la ville où les Portugais ont découvert leur premier filon d’or ! D’ailleurs Ouro Preto veut dire « or noir » en référence à la mince pellicule noire qui recouvrait les pépites d’or et qui, une fois enlevée, révélait son trésor ! Ouro Preto est une petite ville installée au milieu de petites montagnes.

Il y a même un menhir dans la montagne ! Comme si Obélix l’avait envoyé depuis la France et qu’il avait atterrit comme ça !

Le cadre est superbe, bien vert, de magnifiques bâtiments coloniaux, des petites ruelles pavées très mignonnes avec des bonnes côtes et de bonnes descentes qui en font voir de toutes les couleurs à nos genoux !

De Ouro Preto nous avons repris un bus de nuit pour Rio de Janeiro (environ 7 heures de trajet !) ! Rio est une ville extraordinaire, pleine de surprise,… nous avons réellement été impressionnés par cette ville que nous avons parcourue de long en large pour tenter de la connaître sur le bout des doigts !

Les plages huppées de Copacabana et d’Ipanema, les quartiers populaires et vivants de Santa Teresa et du Centro, l’exploration du Corcovado et du Pain de Sucre, atteindre les sommets de la ville et la découvrir depuis les hauteurs, le quartier de Lapa animé le soir, la découverte des favelas, … Bref nous avons tout essayé ! Et on n’a pas chômé !

Nous avons beaucoup aimé la visite des favelas que nous avons réalisée avec un guide français installé à Rio depuis 4 ans et qui est d’ailleurs passé à Thalassa le 14 juin dernier ! Il nous a expliqué beaucoup de choses sur ces quartiers installés sur quasiment toutes les collines de Rio. Les favelas ont été créés au départ par des militaires portugais revenus à Rio après avoir maté la révolte des indépendantistes dans le nord du pays. Ensuite, au fur et à mesure de la construction des quartiers autour des collines de Rio, les ouvriers ont eux aussi cherché à s’installer dans les hauteurs afin d’éviter les loyers trop élevés de la ville. Et puis par la force des choses des gens les ont rejoins et ces quartiers ont grandis grâce aux connaissances techniques des artisans qui venaient s’y installer. Il est à noter que nombreuses de ces collines étaient délaissées par les gens aisés car le sol n’était pas assez stable et donc inadapté normalement pour la construction de bâtiment. Il n’y avait donc que les moins aisés qui s’y installèrent non par choix mais par obligation s’ils voulaient garder leur travail et vivre raisonnablement. De nombreux glissements de terrain se sont manifestés détruisant beaucoup de vies sur leur passage mais à présent les gens disent que tout ce qui étaient instables est déjà tombé et qu’il n’y aurait plus de danger à l’avenir…

Au jour d’aujourd’hui plus de 20% de la population de Rio habite ici. Ces quartiers sont maintenant reconnues par la ville et celle-ci s’efforce d’y maintenir l’ordre, de faire fuir les gangs, d’installer des services sociaux et surtout quand cela est possible des funiculaires pour que les habitants de ces quartiers n’aient plus à monter à pied chez eux. En effet les collines des favelas sont souvent très raides et leurs habitants ont beaucoup de courage de les monter et descendre plusieurs fois par jour chargé de matériel, de nourriture, … Malgré toutes ces conditions difficiles, nous avons pu constaté que malgré ces conditions difficiles, les habitants des favelas pouvait au moins jouir d’une vue magnifique sur Rio et sa baie.

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *