Ooty ou l’endroit le plus froid de l’Inde du Sud

Mardi 18 février, Le train est à 7:00 mais il paraît qu’il faut être à la gare à 5:30 pour être sur d’avoir une bonne place. Bon on vise d’être à 6:00 à la gare ça nous fait lever assez tôt! Dans la nuit il s’est mis à pleuvoir d’un coup, Nicole a réveillé Amélie pour lui dire! Amélie à moitié endormi lui a dit que c’était le ventilo mais Nicole disait que non! En fait c’était bien la pluie car le ventilo était coupé à cause d’une coupure de courant! Il a plu toute la nuit un truc de fou. Quand on s’est réveillé il pleuvait encore, il a fallu mettre le k-way et les protections sur les sacs. Luc ressemblait à un épouvantail! Quand nous sommes sortis dans la rue elles étaient changées en rivière. A cette heure-ci et par ce temps pas moyen de trouver un tuktuk, alors nous marchons jusqu’à la gare. Nous avons du mal à trouver le quai mais finalement nous le trouvons et il y a pas mal de queue déjà. Nous comprenons que nous n’avons pas vraiment de place dans le train, mais que nous avons des réservations, nous pouvons donc monter dans le wagon à réservation, en bois, sans fenêtre qui ferme. Au lieu d’être 4 nous serons 5 voir 6 sur les bancs et nous sommes bien serrés au niveau des genoux! La température a eu le temps de baisser un maximum et on commence à bien se les cailler! Nous avons 5h de trajet jusqu’à Ooty. Nous avions choisi de venir ici car le cycliste de Varkala nous avait dit que c’était super frais mais aujourd’hui on se dit qu’on aurait pu éviter! Tant pis, on fait connaissance avec un français assis à côté de nous et qui voyage tout seul, ça anime un peu car on a vraiment froid! À côté de nous il y a des couples d’indiens vraiment trop marrant, on discute, on prend des photos et on s’échange nos mails pour envoyer les photos! Le train s’arrête de temps à autres et ça nous permet de prendre un tchai et se réchauffer, prendre des photos de la loco, c’est quand même sympa. Parfois sur le trajet du train on apperçois le décors autour de nous – assez magique – même s’il est rempli de nuage. On passe quelques fois des tunnels et la fumée vient jusqu’à nous, on avait hâte de sortir vite du tunnel pour respirer normalement, c’était assez stressant! La locomotive placée à l’arrière nous pousse jusqu’à Ooty et normalement la fumée ne peut pas nous embêter mais dans les tunnels avec l’aspiration et les vents c’est pas si simple! Parfois des gens montent aux arrêts sur le chemin de Ooty et on commence à être très serrés dans le train! Finalement nous arrivons à midi à Ooty. Nous sommes soulager. Nicole et Luc ont piqué un roupillon dans le train, ils sont en forme pour porter leur sac et nous nous dirigeons vers l’hôtel qu’Etienne et Nicole ont repéré sur le routard. Il fait soleil mais frais. Sur le plan on avait l’impression que l’hôtel était tout près mais en fait il faut monter et pas mal marcher. Arriver la haut c’est sur qu’on redescendra pas car il n’y a pas de tuktuk et qu’on est un peu claqué… Le cottage est une vielle bâtisse coloniale, pas chauffée bien sur et il fait assez froid même à l’intérieur… Il est tenu par une organisation catholique, ça s’appelle YWCA! On s’installe et on prend le déjeuner dans « le restaurant » de l’hôtel. Amélie est trop fatiguée pour aller visiter alors elle fait la sieste dans le cottage pendant que Nicole, Luc et Étienne partent visiter Ooty. Ils visiteront des tous petits temples gardés par des vieilles mamies qui les entretiennent. Elles coupent des citrons en deux, les pressent, les remplissent d’huile et y mettent une mèche pour faire une bougie. Nicole est ravie mais Luc ne veut pas enlever ses chaussures alors il peut pas rentrer. Ils reviennent, Amélie se réveillent et cette fois c’est Luc et Nicole qui font la sieste. Étienne n’a pas envie de dormir alors il part avec Amélie refaire un tour en ville et prendre des renseignements pour la suite du périple. L’objectif c’est de partir demain pour une réserve et y voir des éléphants et pourquoi pas des tigres! Puis Étienne et Amélie s’arrêtent dans un espèce de bistrot hyper sympa où on peut prendre des chocolats chauds et de bons cafés. Quand ils reviennent au cottage Luc se reveille et Nicole est congelée dans ses couvertures. Amélie l’emitoufle dans son duvet super chaud et en 10 min elle se sent mieux. Nicole à attraper la crève… Amélie la rassure en lui disant qu’elle a des antibiotiques, elle va pouvoir commencer à se soigner, elle est contente. Puis on lui parle du bistrot où nous sommes allés boire un chocolat chaud et là, ça la motive grave pour sortir manger! C’est le soir, nous partons dîner dans notre bistrot et nous dînerons super bien. Ça fait du bien de manger européen! Burger végétarien pour Amélie, pizza pour Luc, Étienne un sandwich club et Nicole une bonne soupe! Nous rentrons à l’hôtel pour nous coucher mais pas de douche car l’eau est marron… Il y a un problème et surtout il n’y a pas d’eau chaude! Bon bon bon… C’est pas un super bon choix ce cottage!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *